Vente directe à la ferme : Les avantages


Vente directe à la ferme : Les avantages

Aujourd’hui, une partie des achats de nourriture se fait par des circuits courts, nommés: vente directe. Ce système se réfère à tout acte de vente fait de manière directe d’un producteur à un consommateur final sans intermédiaire (un local à distribution). Pour les fermiers et agriculteurs, ce sont des produits de consommation à première nécessité dont des fruits et légumes comme de la viande, ou des produits laitiers. Mais la vente directe à la ferme est-elle rentable uniquement pour les producteurs ou aussi pour les consommateurs ?

Commercialisation directe: un marché local à circuit court

La vente directe à la ferme est une forme de circuit court. En effet, les agriculteurs et fermiers  livrent leurs produits agricoles directement aux consommateurs sans passer par un quelconque  intermédiaire. Ensemble, agriculteurs, éleveurs et apiculteurs s’unissent pour ouvrir un magasin ou des supermarchés afin de pouvoir contrôler leur propre activité. En d’autres termes : « de la fourche à la fourchette ».

Les agriculteurs ne vendent que des produits de la  production agricole de la saison, locaux et surtout bio : fruits et légumes de bonne qualité, de la viande fraîche, du miel ou des produits laitiers. Cependant, le circuit court nécessite une charge de travail supplémentaire. En effet, être agriculteur en circuit court nécessite des compétences pour combiner plusieurs métiers. Être producteur ne rime qu’à la production, mais aussi savoir vendre ses produits de production, être logisticien, comptable, et même vendeur. Parfois, certains agriculteurs et fermiers doivent aussi se déplacer très loin ou se rendre sur les marchés départementaux voisins pour vendre leurs produits alimentaires. Pour d’autres, ils doivent superviser l’abattage de leurs animaux et leur découpe jusqu’au point de vente. Pour les agriculteurs qui décident de commencer à vendre dans les magasins, ils doivent aussi s’occuper des rayonnages au conseil à la clientèle.  

Le concept du Drive Fermier pour une entreprise agricole

Accusés d’exploiter les petits producteurs, de nombreux Français tournent le dos à la grande distribution. Face à ce système d’exploitation, les professionnels de la filière agricole ont mis en place une nouvelle formule de vente directe à la ferme qu’est le Drive fermier. Ainsi, ils se convertissent à la vente en ligne. Ce mode de commercialisation se caractérise par l’installation de distributeurs automatiques partout dans les villes. A l’intérieur, les fruits et légumes ou même la viande sont disponibles jour et nuit. C’est une chose que les supermarchés alimentaires ne font pas. Le client sélectionne un ou plusieurs produits à consommer et paie en espèces. Mais il peut réserver un panier de produits selon son choix sur internet. Quant aux agriculteurs, ils placent la commande des clients dans un casier du distributeur automatique. Ensuite, la machine transmet un code. Et les agriculteurs l’envoient au client par message. Sur la base de ce code, le client peut retirer le produit alimentaire.

AMAP: avantages au producteur

L’AMAP ou Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne est non seulement un projet de proximité mais aussi une structure associative qui regroupe des bénévoles qui décident de s’engager en partenariat avec un agriculteur. L’AMAP est une autre forme de circuit court. Ses volontaires sont appelés AMAPIEN. Un agriculteur qui fait partie de l’AMAP propose son produit en fonction de la saison. Le producteur doit s’engager à ne produire que des produits de saison et bio que ce soient des légumes ou des fruits. En échange, les bénévoles de l’association, AMAP, s’engagent à distribuer les produits alimentaires pour une période déterminée et contractuelle. D’autre part, les consommateurs s’engagent à acheter à l’avance la récolte quels que soient les aléas climatiques. L’objectif principal de l’AMAP est de permettre aux agriculteurs d’avoir une sécurité financière. Ce type de projet aide également les producteurs à baisser les coûts du marché afin qu’ils puissent s’en sortir. L’AMAP est donc un projet à but non lucratif.  

Les bénéfices de la vente directe à la ferme

La vente directe à la ferme est une nouvelle stratégie de commercialisation visant à soutenir les producteurs agricoles: agriculteurs et fermiers. Aujourd’hui, un agriculteur français sur 5 préfère rejoindre le circuit court. En effet, l’objectif est de réduire le nombre d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur. Avec la montée en puissance du Drive fermier, l’AMAP et l’ouverture de magasins agricoles, les producteurs ne travaillent plus à perte pour plusieurs raisons. 

  • Les agriculteurs deviennent autosuffisants ;
  • En fixant eux-mêmes les prix des marchandises, leur chiffre d’affaires augmente ;
  • Les producteurs sont en contact direct avec les consommateurs et produisent en fonction de leurs besoins ;
  • En termes de prix, c’est un moyen de fidéliser la clientèle ;
  • Un allié pour la santé des consommateurs car la qualité des produits à consommer est très satisfaisante.
  • Une économie de temps et d’argent pour les clients qui détestent les longues files d’attente dans les supermarchés.

Le circuit court est un secteur de commercialisation équitable pour les producteurs. Grâce à cette nouvelle plateforme, les agriculteurs peuvent être rémunérés de manière raisonnable. Ils peuvent ainsi développer leurs activités  de production agricole.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *